De nouveaux droits pour nos données personnelles

Vous vous demandez pourquoi tous vos réseaux sociaux et applications vous demandent d’accepter de nouvelles conditions d’utilisation ? Intéressons-nous aujourd’hui à ce réglement européen qui oblige les sites à nous informer de ce qu’ils font de nos données personnelles : le RGPD.

Nos données personnelles sont l’ensemble des traces que nous laissons inconsciemment sur internet. Ce sont les informations circulant sur notre personne qui racontent qui nous sommes (âge, sexe, photos de nous, etc.) et nos intérêts (orientations politiques, habitudes de connexion et de consommation, hobbys, etc.) Tout cela constitue notre identité numérique.

 

Qui collecte nos données et comment ?

Sur internet, si c’est gratuit, c’est toi le produit !

En échange des contenus gratuits qu’ils nous proposent, les géants du web Google, Amazon, Facebook, Apple appelés GAFA pour ne citer qu’eux, collectent et conservent nos données personnelles pour les revendre à des fins publicitaires.Cela constitue leur principal moyen de rémunération.

Nos données intéressent également les pouvoirs publics. La police exploite par exemple, pour leurs enquêtes, nos habitudes de connexions afin de retrouver un suspect ou surveiller des citoyens susceptibles de commettre un délit.

Nos données sont notamment collectées par les cookies sur les navigateurs internet. Ces petits fichiers suivent à la trace notre navigation sur internet et sont transformés sous la forme d’algorithmes sur des serveurs. (N’hésitez pas à consulter l’article : Comment gérer ses cookies ?)

 

Les revendre ? Mais à qui ?

Nos données intéressent des entreprises qui souhaitent nous proposer des publicités ciblées. Elles le font par le biais de régies publicitaires (intermédiaires entre une marque et un site qui accepte de vendre des espaces de publicité sur son site).

Pour vendre, une marque détermine le ou les profils type de clients potentiellement intéressés par un produit. Les critères sont plus ou moins larges : centres d’intérêt, localisation, sexe, âge, etc. Des logiciels se chargeront d’adresser la publicité aux utilisateurs correspondant à ces profils.

Ce ciblage a parfois des lacunes car ces logiciels ne contrôlent pas le contenu des publicités envoyées. Si elle sont une aubaine pour les entreprises et peuvent être intéressantes pour nous consommateurs, elles peuvent constituer un danger pour la connexion de nos enfants.

Plus inquiétant, aujourd’hui, les banques et assurances s’y intéressent aussi. Ces dernières pourraient dans l’avenir démarcher des clients et/ou adapter leurs tarifs à nos habitudes de consommation, grâce à nos données.

Cette surveillance accrue de nos habitudes de connexion questionne nos droits en matière de vie privée. La question est évidement de savoir où sont collectées ces données et comment elles sont protégées contre les piratages à des fins dangereuses. Voilà ce à quoi tente de répondre la loi suivante.

 

Le règlement général sur la protection des données ? Ça change quoi pour nous et nos enfants ?

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) est un accord européen en application depuis le 25 mai 2018 dont l’objectif est d’établir la protection des données personnelles comme un droit fondamental. Il « s’applique à toutes les entreprises (y compris leurs comités d’entreprise), les administrations et les associations, qui traitent des données à caractère personnel. » La justice sera plus sévère envers les entreprises ne respectant pas ce réglement. En France, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (la CNIL) se chargera d’accompagner ces entreprises et permettra aux citoyens de signaler eux-mêmes un défaut de sécurité, une fuite des données ou une une violation de la vie privée dont ils sont les victimes et d’être aidés dans la défense de leurs droits.

Il s’agit d’une avancée des droits en matière de protection de la vie privée des citoyens sur internet. Chaque citoyen doit pouvoir contrôler les données collectées sur sa personne. « Les utilisateurs doivent être informés de l’usage de  leurs données et doivent en principe donner leur accord pour le traitement de leurs données, ou pouvoir s’y opposer » et ce à tout moment. Cette information aux utilisateurs devra être compréhensible à tous, voire illustrée et adaptée aux enfants.

Ce réglement comporte une avancée aussi en matière de protection des mineurs. L’inscription à des services en ligne pour les moins de 16 ans devra comporter le consentement des parents. Car les sites n’ont, en principe, pas le droit de collecter les données d’enfants de moins de 13 ans sauf si les parents y consentent.

CNILprotectiondonnées-page-001

2 vidéos et 1 livre pour parler de la protection des données personnelles avec ses enfants

• Pour les plus jeunes, la vidéo d’1 jour une question : C’est quoi la protection des données personnelles vulgarise ce nouveau réglement européen avec des mots simples.

• Pour les adolescents, nous vous conseillons la vidéo réalisée par Kevin Tran (Le rire Jaune) en partenariat avec la CNIL : cette vidéo revient avec humour sur les 6 étapes à réaliser pour protéger les informations sur votre vie privée sur internet.

Touche-pas-a-ma-vie-privee

Touche pas à ma vie privée – Découvre qui te surveille et comment t’en protéger de Tanya Lloyd Kyl est un ouvrage ludique et illustré qui questionne la notion de vie privée (« qui décide, où s’arrête et où commence la vie privée ? ») tout en s’interrogeant sur les dérives à travers l’étude d’exemples concrets.

L’essentiel :

Le RGPD est une avancée pour nos droits en matière de protection de la vie privée.

Les messages qui s’affichent sur nos écrans nous informent sur ce qui est fait de nos données personnelles, ils méritent notre attention ; et plus particulièrement lorsqu’ils concernent les usages d’internet de la part de nos enfants.

N’hésitons pas à consulter régulièrement en famille les pages paramètres de nos réseaux sociaux (rubriques concernant la publicité ou la confidentialité) car ceux-ci sont régulièrement mis à jour.

Apprenons et apprenons à nos enfants à être des consommateurs éclairés d’internet. Pour cela, n’hésitons pas à suivre les conseils de la CNIL. 

afficheCNIL10conseils

 

Article rédigé pour le Labo des images,

le blog du Pôle éducatif des Rencontres Audiovisuelles.
www.labodesimages.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s