Publicités sur les écrans : Comment protéger nos enfants ?

Produits dérivés des films d’animation, produits alimentaires gras et sucrés, publicités inadaptées, nos enfants sont la cible et parfois les victimes des publicitaires. Comment faire pour épargner nos enfants et nous épargner ?

La publicité, une nécessité pour un internet gratuit ? 

Ce n’est un secret pour personne, outre les coûts d’un abonnement Internet, consulter des sites, visionner une vidéo, jouer à un jeu sur les réseaux sociaux est gratuit pour le consommateur. Nous oublions alors ce que cache cette gratuité : la publicité. Il s’agit d’un véritable moyen de rémunération pour les chaînes de télévision, journalistes, youtubeurs, blogueurs, éditeurs de jeux qui nous permettent de bénéficier d’un contenu gratuit. Alors, pour ou contre ? La réponse n’est pas si évidente. Car serions-nous prêt à payer le juste prix pour ce que nous consommons sur les médias ?

 

Comment nous parasitent-elles ? 

Vous l’aurez remarqué les publicités sont partout. Elles sont plus ou moins déguisées voire parfois malveillantes quand elles cachent des virus si l’on clique sur le mauvais lien.
Vous êtes surpris de voir apparaître la paire de chaussures que vous avez consultée il y a quelques minutes sur un autre site? Il est normal que vous vous sentiez espionné car aujourd’hui la publicité cible nos centres d’intérêts : cela s’appelle la publicité comportementale. Ainsi Facebook, Google et bien d’autres sites se servent de nos données personnelles. Les publicitaires passent souvent par ce qu’on appelle le neuromarketing, qui consiste à étudier le fonctionnement du cerveau pour mieux vendre.
En tant qu’adultes, que cela nous agace ou nous indiffère, nous avons les moyens de prendre du recul sur les images publicitaires que nous consommons. Nous sommes libres d’estimer que nous avons envie d’effectuer tel ou tel achat. Nos enfants, quant à eux, n’ont pas les moyens d’une telle prise de recul et cela constitue de réelles frustrations et de réels dangers.

Les publicitaires passent souvent par ce qu’on appelle le neuromarketing, qui consiste à étudier le fonctionnement du cerveau pour mieux vendre.

Et nos enfants dans tout ça ? 

Pour éviter les crises dans les rayons du supermarché et leur éviter de tomber sur des contenus publicitaires inappropriés (violents, pornographiques, arnaques) il est nécessaire de les protéger et de développer leur esprit critique. La publicité influence leurs envies et celles de leurs camarades. Aujourd’hui encore, les programmes jeunesse sont souvent entrecoupés de spots de publicités pour le dernier jeu à la mode ou, plus inquiétant, pour des produits trop gras, trop sucrés. Le service public fait aujourd’hui un pas en avant puisque la publicité est désormais interdite dans les programmes télévisés destinés à la jeunesse. Attention, cette mesure ne concerne que les chaînes de France Télévision !
À retenir qu’un enfant jusqu’à environ 6 ans n’est pas en mesure de différencier la publicité des programmes qu’il regarde et c’est à l’âge d’environ 11 ans que l’enfant comprend les réelles intentions de la publicité. De plus, désirer quelque chose très fort est tout à fait normal pour un enfant, son cerveau n’est pas encore en mesure de contrôler ses impulsions ! Parfois rien que de faire exister cette envie, d’en parler sans céder à l’acte d’achat suffit à calmer la frustration.
Quand des enfants jouent à certains jeux vidéo, les publicités intempestives entravent leur concentration. Elles les incitent à zapper sur autre chose et les empêche de bénéficier pleinement des apports éventuels du jeu.

Le service public fait aujourd’hui un pas en avant puisque la publicité est désormais interdite dans les programmes télévisés destinés à la jeunesse.

Alors à quoi faire attention ? 

Aux jeux en ligne et applications gratuites 

Elles cachent souvent des pop-up de publicités. Ces jeux vivent des achats intégrés : achats de parties supplémentaires par exemple. Attention, un seul clic suffit parfois à provoquer un achat involontaire sans qu’il ne soit demandé de mot de passe. Certains parents nous confient ainsi avoir été débités sur leur compte à leur insu.
Il nous semble important de signaler que certaines applications sont de très grande qualité. Accompagnées, elles méritent que nous dépensions quelques euros pour permettre aux enfants de s’amuser en toute sécurité et sérénité.

Aux vidéos YouTube 

Seuls devant l’écran, les enfants passent d’une vidéo à l’autre et leur visionnage est souvent interrompu par de la publicité. Petits, ils cliquent sur l’image et se retrouve sur une page qui n’a évidemment rien à voir avec le contenu sur lequel vous l’avez laissé.

Aux annonces frauduleuses, pornographiques et autres annonces alléchantes 

Internet peut exposer les enfants à des contenus choquants et inadaptés pour leur âge. Il est donc important de toujours garder un œil sur ce qu’ils font. De manière générale soyons attentifs à l’apparente gratuité.

L’essentiel :

– Épargnons-les de la profusion publicitaire ! Vidéothèque familiale, Dvd à emprunter à la médiathèque, jeux vidéo hors ligne… Offrons-leur un maximum de contenus sans publicités.
– Limiter les contenus sur Internet pour vos jeunes enfants. Couper le wifi pour les plus petits. Moins contrôlée, la publicité sur Internet peut être choquante.
– Apprenons-leur à avoir un regard critique sur les publicités qui s’affichent sur leurs écrans. Proposons-leur d’éteindre le son, poser l’écran et ne le reprendre que quand nous sentons que la publicité est terminée ou pourquoi pas chanter une chanson plus fort qu’elle, bref soyons inventifs ! 

Article rédigé pour le Labo des images,

le blog du Pôle éducatif des Rencontres Audiovisuelles.
www.labodesimages.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s